• International,

Étudier en Pologne

Publié le 30 janvier 2018 Mis à jour le 1 mars 2018

Vous souhaitez partir étudier à l'étranger ? Avez-vous déjà pensé à la Pologne ? Découvrez le témoignage de Clémence, partie étudier un semestre à Cracovie !

 


La Pologne est membre du programme Erasmus +, et dans ce cadre vous avez la possibilité de partir étudier 1 semestre ou une année entière. L’année universitaire débute entre mi-septembre et mi-octobre, et se termine en juin : pensez à vérifier les calendriers universitaires de chaque partenaire.

L’Université Paris Nanterre entretient des liens étroits avec 10 établissements partenaires, avec lesquels il existe 20 accords avec différentes UFR : DSP, LCE, PHILLIA, SEGMI, SPSE, SSA. Vous trouverez ci-dessous la liste des universités concernées par ville :

 

Connectez-vous à la
carte interactive pour consulter les accords par université.




Clémence, étudiante en Master 2 bilingue des droits de l’Europe (mention droit allemand) en 2016/2017, a effectué une mobilité d'un semestre à l'Uniwersytet Jagielloñski à Cracovie :

• Pourquoi avoir choisi la Pologne pour vos études ?
Dans le cadre de mon cursus, je devais obligatoirement effectuer ma 5ème année d’études à l’étranger ; j’ai choisi la Pologne car j’y ai des attaches familiales. C’était pour moi l’occasion de renouer avec une partie de mes origines et d'améliorer ma connaissance de la langue. Je suis partie à l’Université de Cracovie dans le cadre d’une option trilingue allemand / français / polonais.

• Quel est votre avis sur votre université d'accueil, sur les cours que vous avez suivi ?

L’Université de Cracovie étant l’une des plus anciennes universités du continent européen, c’est l’université la plus prestigieuse de Pologne.
S’agissant des cours, l’offre est extrêmement large : pour la seule UFR de droit & administration, la maquette des matières compte plus de 400 matières, avec des cours aux intitulés parfois très rares (droit de la police, sociologie de l’administration publique…). Les professeurs y sont plus accessibles qu’en France et le personnel administratif y est très disponible, très réactif.

• Comment s'est déroulée l'intégration dans votre université, et avec les autres étudiants ?

Une semaine d’intégration est prévue en début d’année pour les étudiants Erasmus, qui sont relativement nombreux. Ayant suivi l’intégralité de mes cours en langue polonaise, j’ai côtoyé seulement des étudiants polonais sur les bancs de l’université, mais j’ai rencontré de nombreux étudiants étrangers lors des cours de polonais ou lors d’autres activités.

• Avez-vous trouvé un logement facilement ?

Oui, vraiment! Après avoir expérimenté les recherches de logement dans des villes où le marché est saturé (comme Paris ou Berlin), trouver un logement dans une ville polonaise n’est pas bien compliqué. Les surfaces sont plus grandes, les loyers beaucoup moins élevés.
Les logements dans l’équivalent polonais du CROUS sont assez particuliers, puisque les chambres sont partagées, mais cela représente un loyer d’environ 80 euros par mois.

• Qu'avez-vous pensé du quotidien en Pologne ? (sorties, vie culturelle, voyages dans le pays, etc.)

Cracovie est une ville chargée d’histoire et très vivante d’un point de vue culturel (festival international du film Etiuda & Anima, festival de la culture juive..). Les théâtres, musées et salles de concert y sont très nombreux, et le coût de la vie étant beaucoup moins élevé qu’en France, on a la possibilité de sortir beaucoup plus souvent qu’on le ferait en France, en ne dépensant pas plus.
La carte étudiante permet aux étudiants de bénéficier de tarifs réduits sur les transports en commun (train, bus..) pour voyager dans tout le pays - j’en ai moi-même très largement profité, car il y a beaucoup à voir dans les environs de Cracovie et dans les pays limitrophes (Slovaquie, République Tchèque, Lituanie, Biélorussie, Autriche..).

• Recommanderiez-vous cette destination ? Était-ce une expérience enrichissante ?

Cette année à Cracovie a été une magnifique expérience, liée à mon attachement à ce pays, à sa langue et à sa culture. Les longs échanges que j’ai pu avoir avec différents professeurs polonais au sujet de mon mémoire, exclusivement consacré au droit constitutionnel polonais, m’ont également marqué.
Cette expérience a renforcé encore davantage mon sentiment européen, et permis de décrocher un stage à la division de législation comparée du Sénat, où je réalise des recherches en droit allemand et polonais.

• Et pour conclure ?
Cette année à Cracovie a été très différente de la mobilité que j’avais connue à Berlin, mais toutes les deux ont été très enrichissantes. J’encourage vivement tous les étudiants à saisir les opportunités de mobilité internationale qui se présenteront à eux, et à ne pas négliger l’apprentissage des langues.

Mis à jour le 01 mars 2018