• International,

Étudier en Inde

Publié le 3 mai 2018 Mis à jour le 1 juin 2018

Vous avez envie de partir étudier à l'étranger, mais vous ne savez pas quel pays choisir ? Venez découvrir l'Inde grâce aux témoignages de Jacques et d'Ozan Mert partis étudier une année à la Gujarat National Law University à Ghandinagar.

 

L’Université Paris Nanterre entretient des liens étroits avec 2 établissements partenaires avec lesquels il existe des accords avec l'UFR DSP. Vous trouverez ci-dessous la liste des universités :
 


 

Connectez-vous à la carte interactive pour consulter les accords par université.



Jacques et Ozan Mert, étudiants en Master 2 bilingue Droit français - Droits étrangers (MBDE) ont effectué une mobilité d'une année à la Gujarat National Law University à Ghandinagar en 2016/2017 :

Pourquoi avoir choisi l'Inde pour vos études ?
Jacques :
J'ai choisi l'Inde parce-que c'est un pays qui connaît des problèmes de pauvreté et d'insécurité sérieux, que c'est un pays du Common Law, qu'on y parle l'anglais et parce-que je souhaitais découvrir une culture complètement différente de la mienne.
Ozan :
Ma décision de partir en Inde pendant la deuxième année de mon master en droit, intitulé "Master d'études bilingues des droits de l'Europe", à l'Université Paris Nanterre était motivée par trois aspects différents, à savoir mon intérêt pour ce pays ainsi que pour sa culture et son peuple, l'opportunité d'étudier la constitution indienne et l'opportunité d'obtenir deux diplômes dans un an (Master 2 et LL.M.).

• Quel est votre avis sur votre université d'accueil, les cours que vous avez suivi ?
Jacques : L'université d'accueil, la GNLU, organise énormément d'activités éducatives et ludiques (divers sports, yoga, jours consacrés à un rite particulier, concours d'écriture, cours supplémentaires d'une semaine avec examen et certificat dans une matière donnée, cours de hindi etc.) Les cours que j'ai suivi (droit constitutionnel et administratif indien) étaient passionnants car ils me faisaient découvrir un monde dont j'ignorais presque tout (mais cela tenait peut-être tout particulièrement à la matière, qui présente de nombreuses spécificités uniques au monde).
Ozan : La Gujarat National Law University est l'une des meilleures universités de droit en Inde et dispose d'un grand campus avec de nombreuses facilités. Les cours de droit indien sont très intéressants et donnent lieu à de vives discussions.

• Comment s'est déroulée l'intégration dans votre université, avec les autres étudiants ?
Jacques : L'intégration a été immédiate : je me suis tout de suite lié d'amitié avec de nombreux étudiants indiens et ai été tout de suite adopté par eux comme l'un des leurs. D'autre part, ils s'intéressaient autant à moi comme à un phénomène venu d'ailleurs que moi à eux.
Ozan : L'intégration dans mon université et la prise de contact avec les autres étudiants se sont déroulées vite et sans problème, car tout le monde était disposé à m'aider.

• Avez-vous trouvé un logement facilement ?
Jacques : Le logement était compris dans l'année d'études : j'habitais sur le campus de l'université.
Ozan : Étant donné que tous les étudiants sont logés dans les résidences universitaires, il n'y avait aucun problème de trouver un logement avant le commencement des cours.

• Qu'avez-vous pensez du quotidien en Inde ? (sorties, vie culturelle, voyages dans le pays, etc.)
Jacques : J'ai adoré le quotidien en Inde : les longues conversations avec les Indiens étaient passionnantes, car la diversité des identités humaines en terme d'opinions, d'ethnies, de religion, de caste et de culture dépasse de beaucoup tout ce que l'on peut trouver en Europe. Le coût très bas de la vie est un facteur déterminant de la qualité de vie et du bien-être. Les possibilités de voyage et d'expériences culturelles à proximité sont bonnes aussi, à condition de ne pas avoir peur de voyager seul si nécessaire ou de rechercher des compagnons de voyage avec persévérance et suffisamment longtemps à l'avance (mais on peut facilement se faire de nouveaux amis pendant le voyage, dans les lieux que l'on visite). La vie culturelle est partout foisonnante.
Ozan : Le coût de la vie est bas et les voyages en Inde pas chers, de telle sorte qu'un étudiant européen devrait avoir assez de moyens pour sortir et voyager, ce qui est vivement recommander, vu le caractère unique du pays et de la culture indienne.

• Recommanderiez-vous cette destination ? Était-ce une expérience enrichissante ? (culturellement, humainement, au niveau de vos études, votre apprentissage).
Quel impact cette mobilité a eu sur vos projets futurs ?
Jacques : Je recommande cette destination sans aucune réserve. Aucune expérience n'aurait pu être plus enrichissante que celle-là à tous les points de vue. J'y ai énormément appris, y compris pour mes projets futurs en terme de droit comparé, plus spécifiquement de problèmes liés à la pauvreté, à l'insécurité, au risque d'autoritarisme, à la mal-gouvernance etc. et de moyens de les pallier. L'expérience a aussi contribué de façon décisive à mon accomplissement psychologique et affectif personnel. Culturellement, humainement et en ce qui concerne les études, je recommande cette destination à quiconque a envie de découvrir ce qui est totalement inconnu et de changer lui-même à son contact. Je ne connais pas de plus beau pays au monde que l'Inde.
Ozan : Je recommanderais à tout le monde qui veut étudier un système juridique très intéressant, qui est intéressé par différentes cultures et qui est aussi capable de supporter des circonstances dures (surtout climatiques), qui se posent parfois en Inde, de choisir ce pays magnifique pour une mobilité dans le cadre de ses études. Moi, je l'ai fait et ne regrette rien.

 
 

Mis à jour le 01 juin 2018